Philippe Contal, lors d'une conférence de présentation de son ouvrage «Passion Wbemaster» PASSION WEBMASTER
Donner du Sens aux Systèmes et Technologies de l'Information

Philippe Contal (éditions ISDO, 2001) - ISBN 2-9516435-0-0 - EAN 9782951643505

Disponible également en version imprimée 
 
     

     
 
 Passion Webmaster 
 Avant-propos 
 1- Introduction 
 2- Internet pour faciliter les échanges de données informatisées 
 3- A la découverte du web… 
 4- www.alpha-c.com 
 5- Veille stratégique et industrie mécanique 
 6- Conférences 
 7- Voyage en Terre d'Oc, le catharisme : www.cathares.org 
 8- Deux champs d'expérience… 
 9- @pex, l'intranet du groupe Alpha-C 
 10- Le Projet Beaucéant : www.templiers.org 
 11- Internet, intranet et communication 
 12- Création d'@drénalyne communication 
 13- Création d'Histophile : www.histophile.com 
 14- Création du groupe I.S.D.O. : www.isdo.net 
 15- Le groupe I.S.D.O., IT-Lab 
 16- Intelligence économique et veille stratégique 
 17- Conclusion 
 Glossaire 
 
     
4- www.alpha-c.com

Rechercher dans le chapitre :
Les occurrences apparaissent en vert surligné.
"Il n'y a pas d'expert qui soit absolument compétent."
Conseils du vizir Ptahhotep, traduction de Yoyotte, in L'Orient ancien, Mazenod, 1961



Comme je l'ai présenté dans le précédent chapitre, www.alpha-c.com fut le premier site que j'ai réalisé, mis en ligne pour le première fois en mai 1996, 6 mois après avoir découvert l'Internet.

Digne exemple ce qu'il vaut mieux éviter de nos jours, ce site utilisait de nombreux artifices repris de sites existants ou de banques publiques - et gratuites -, disponibles sur l'Internet. Icônes animés vus et revus dans de nombreux sites, fond de page classiques... voici quelques exemples à ne plus suivre aujourd'hui. Chance pour moi, peu de clients visitaient les sites professionnels à cette époque, surtout en France.

Pourtant, cette expérience fut très importante car elle nous permit, autant à moi qu'à mes collègues, de comprendre que la présence sur l'Internet allait devenir un élément important de notre communication.

Conférence pour Microsoft à Paris, juin 1997.

"La présence sur un site Internet permet d'être présent 24 heures sur 24 ...
- Encore faut-il vous trouver ! s'exclama un participant dans la salle.
- Vous avez raison. Il existe dans l'Internet, des outils de recherche, baptisés moteurs de recherche ..."

J'avais découvert les outils de recherche dès mes débuts d'internaute. Mais surtout, j'avais découvert le moyen d'être présent dans ces outils incontournables. Cette méthode s'appelle aujourd'hui le référencement. Il s'agit de se trouver dans les premières réponses données lorsqu'un visiteur questionne les outils de recherche sur les mots-clés qui sont stratégiques : le nom de l'entreprise, son activité, ses savoir-faire...

"Concrètement, regardez. Entrez "découpage de métaux laminés" dans Yahoo! Les première réponse est le groupe Alpha-C.
- Alors là, tu peux être fier de toi ! me lança Sehaliah.
- Ah tout de même...
"

Aussi idiot que puisse paraître cette réflexion, il semble bien que bon nombre de créateurs de sites l'oublient. Il ne suffit bien évidemment pas d'avoir un site - aussi agréable et performant techniquement soit-il -, il faut aussi que les internautes soient orientés sur celui-ci, surtout si ils cherchent une entreprise telle sur la vôtre ou des informations comme celles que vous placez en ligne.

Communication sur les cartes de visite, sur les papier à en-tête, sur les journaux d'entreprise... et bien entendu à destination des cybervisiteurs, les internautes. Quand je lis aujourd'hui que certaines start-up investissent plusieurs dizaines de millions dans de la communication dans le simple but de faire connaître une marque, une adresse, je me dis que l'on peut faire parfois mieux, avec un peu d'ingéniosité.

"Lorsque tu as découvert l'Internet, tu as pris en charge le devoir de le défendre et de le faire connaître comme outil performant pour les entreprises.
- C'est vrai, et j'y ai passé beaucoup d'énergie !"


Une caractéristique surprenante de l'Internet est que l'on a souvent le choix entre acheter ... et avoir gratuitement le même service, au seul prix du temps passé. Piège parfois, démultiplicateur dans d'autres occasions, cette caractéristique ne semble cependant pas confinée au Réseau.

Séance A.P.M., début 1998.

"C'est intéressant ce que vous dites. Vous semblez avoir tiré parti de l'Internet, mais c'est surtout parce que vous êtes un passionné. Mais est-ce seulement applicable à des dirigeants normaux ?
- Fais attention car il a mis le doigt sur une caractéristique fondamentale de ta personnalité.
- J'entends bien.

- Quelle est votre activité ? demandai-je.
- Je suis dans le transport, le transport de petits colis dans une zone géographique bien cernée, dans un rayon de 200 km environ.
- Alors pourquoi ne pas fournir, par exemple, à vos clients la possibilité de connaître, en temps réel, la situation de ses envois ou réceptions ?"

J'avais découvert quelques mois plus tôt le système d'UPS, permettant le tracing de colis. Une interface web, reliée à une base de données collectant les données points de contrôle des camions. Cela fonctionnait auparavant sur minitel - sacré minitel - et pouvait bien entendu être appliqué à l'Internet.

Après avoir rencontré plusieurs centaines de dirigeants, dans de nombreux métiers forts différents les uns des autres, je pense sincèrement que chaque entreprise peut utiliser les Technologies de l'Information pour se différencier. Plus le métier est concurrentiel, plus il faut chercher, le plus souvent dans les services associés, des idées pour conquérir et fidéliser une clientèle de plus en plus volatile.

  première version du site www.alpha-c.com, en 1996
- première version du site www.alpha-c.com, en 1996 -
Chambre Syndicale de la Métallurgie, juin 2000.

"Dans le groupe Alpha-C, vous aviez une clientèle internationale. On comprend bien l'intérêt, dans un contexte global, d'échanger des informations, d'être présent. Mais qu'en est-il pour un sous-traitant régional ?
- C'est plus facile et plus compliqué à la fois. C'est un fait qu'une présence sur un média international risque de vous noyer dans une masse d'informations. En revanche, la mise en place d'un extranet permettant de partager des informations avec vos clients, vous donnerait une réelle avance sur vos confrères. Plans, géométries numériques, fiches techniques, nomenclatures, normes, manuel qualité, manuel des procédures : voici quelques exemples de ce qui pourrait donner un coup de fouet à votre relation client.
- Mais quelle est la différence avec l'E.D.I., l'Echange de Données Informatisées ?
- La différence est la liberté que vous avez de définir vos propres outils de communication. L'installation de l'E.D.I. dans Alpha-C nous aura coûté - en frais directs - plus de 100 kF. J'en ai des frissons dans le dos rien que d'en parler. Un système extranet, ce n'est rien d'autre que le remplacement des compétences de classement de dossier papier par des compétences de mise en forme de fichiers sous forme exploitable en interne, dans un intranet, avec une ouverture pour vos clients et partenaires. Vos clients vous ont souvent obligé à modifier vos organisations. Les normes ISO, RAQ... sont autant de décisions émanant de l'extérieur de votre organisation et qui pourtant influencent celle-ci. N'attendez pas que l'on vous impose l'organisation horizontale avec l'intégration des Technologies de l'Information. Soyez innovant et prouvez que les petites et moyennes entreprises peuvent souvent être plus réactives."

Un espoir était né : les petites et moyennes entreprises pouvaient avoir les moyens de devancer leurs aînées. Est-ce un mythe ? Probablement car ce n'est qu'une possibilité laissée à la libre initiative du dirigeant. Intégrer l'Internet dans une entreprise, c'est souvent perçu - à raison - comme un moyen de bouleverser les rapports entre les hommes, les services. Les organisations à plat, à l'américaine sont souvent mal perçues sur notre Vieux Continent.

Avec un peu de recul, je me dis aujourd'hui que l'Internet n'est qu'un facteur de mutation auquel certaines entreprises savent faire face ... et d'autre non. Une forme de sélection naturelle, mais dont le facteur temps est des plus réduit.

"Là non plus, il ne faut pas tomber dans l'excès. La mise en place d'un réseau intranet, d'une connexion Internet, ne bouleverse pas totalement les organisations. Les rapports humains directs restent fondamentaux."

J'avoue avoir franchi le cap de cette utopie allègrement ... pour revenir en arrière, dans un réalisme concret.

Toujours est-il que la grande aventure du groupe Alpha-C dans l'Internet, dont le site web n'est qu'une composante, aura quelque peu permis des organisations plus souples. Il aurait été illusoire de fonctionner comme nous l'avions fait pendant de nombreuses années, sur différents sites de production, sans avoir des outils tels que la messagerie électronique ou l'intranet. Pour ce qui est de la présence web, nous aurions peut-être pu nous en passer, encore que plusieurs clients nous ont trouvé par ce biais. L'abonnement à la liste de diffusion du groupe de plusieurs centaines de personnes, dont certaines adresses explicitent une entreprise cliente, nous aura donné aussi des indicateurs intéressants quant à l'intérêt d'une présence web. Le différentiel de coût entre une solution d'envoi par voie postale d'un journal clients et une solution électronique est facile à évaluer ...

Mais plus que le retour sur investissement direct, notre cyber-présence nous aura propulsé parmi les pionniers, les cas d'école, souvent mis en avant.

Je me souviens d'une conférence à laquelle j'assistais, en tant que spectateur - une fois n'est pas coutume -.

Besançon, 1998.

"De nombreuses entreprises ont su tirer parti de l'Internet. on peut citer par exemple le groupe Alpha-C, mentionné plusieurs fois dans le rapport de Jean-Michel Yolin, du Ministère de l'Industrie. Ayant édité un rapport sur les N.T.I.C. (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication) et les P.M.I., il nous donne cet exemple ...
- Sait-il au moins que tu es dans la salle ?
- Non, je ne crois pas. Laissons-le parler...

- Ce groupe de sous-traitance mécanique franc-comtois a mis en place l'Internet pour palier au départ d'un client aux U.S.A. ..."

Preuve que le message était bien passé ! Il est plus facile d'être différent lorsque l'on est le premier. Mais l'imagination - et l'innovation - permet à toutes les entreprises aujourd'hui de trouver des pistes à creuser pour se distinguer.

Il y a les échanges de données, la présence institutionnelle, les services associés, le partage d'informations, les extranets... et bien d'autres moyens d'appliquer ces nouveaux moyens de communication dans les relations inter-entreprises, le B to B (B2B, Business to Business, les relations inter-entreprises).

L'intérêt d'une démarche Internet n'est pas dans la technique mise en oeuvre mais dans les applications créées ou facilitées. Les Technologies de l'Information sont un moyen mis à la disposition des entreprises aujourd'hui. En aucun cas, sauf pour les entreprises dont c'est l'activité - et encore ! - , l'informatique, l'Internet, l'intranet... ne doivent devenir des objectifs à part entière.


En quelques mots…

Si un des premiers pas dans l'aventure de l'Internet pour les entreprises est la présence sur le web, il n'en reste pas moins qu'un moyen. Il existe bien d'autres formes d'utilisation efficace de l'Internet dans les relations inter-entreprises.

Echanges de données, partage d'informations, bases de données interfacées, services associés... de très nombreuses applications peuvent voir le jour au sein des entreprises et avoir une réelle résonance de productivité.

Il ne faut pas limiter les décisions de mise en oeuvre des Technologies de l'Information au seul critère de retour sur investissement. Il y a une grande part d'investigation, de découverte, d'alternance d'essais et échecs pour que les entreprises découvrent le chemin le mieux approprié à leur organisation, leur marché, leur culture.

Et vous, que faites-vous dans votre entreprise - et pour vous-mêmes - pour participer à cette aventure ?


Histophile  -  Avenue du Golf  -  L'Orée des Mas  -  34670 Baillargues  -  France 
Téléphone : 33 (0)467-164-160  -  Télécopie : 33 (0)467-456-198
e-mail : contact@histophile.com  -  web : www.histophile.com  -   www.voyage-immobile.com